accueil
livres

Le Visage humain remodelé

Constructions symboliques, reconstructions plastiques

Format : 170 x 240

Pagination : 144 pages

Prix : 18€

Façonnage : Livre broché

Publication : Avril 2013

- Une Introduction de Francis Saint-Genez, conservateur du Patrimoine

Reconstruction de l’Homme du Cerny, Élisabeth Daynès, paléo-artiste

Identifications historiques par superposition et reconstitution crânio-faciale, Philippe Charlier

Restauration faciale post mortem, Marie Faivre

Quand le visage retrouve son harmonie perdue, Séverine Savart

Reconstruire et préparer pour le dernier voyage, Marie Faivre

De la réparation des Gueules cassées à la sculpture du visage, Nicolas Guirimand

Les Ancêtres reconstitués : le culte des crânes en Océanie, Yves Le Fur

Entre chair et signes, Michèle Coquet

- Masques et conceptions de l’identité et du visage en Afrique, Anne-Marie Bouttiaux 


Auteur(s) :

Philippe Charlier

Elizabeth Daynès 

Yves Le Fur

 

Publication des actes du colloque scientifiques oranisé les 10 et 11 mai 2012 pas le musée départemental de Préhistoire d'ïle-de-France, dans le cadre de l'exposition "L'identité retrouvée - Reconsructions anatomiques d'Élisabeth Daynès" (présentée du 1er octobe 2011 au 23 septembre 2012).

Par l’exposition du travail de reconstruction anatomique de la sculptrice Élisabeth Daynès, le musée départemental de Préhistoire d’Île-de-France a souhaité confronter son public au corps disparu des hommes du passé. Le travail de cette artiste, spécialisée dans les reconstitutions hyperréalistes de l’humanité préhistorique, nous fascine et nous trouble car il nous place brutalement face à des regards, à des visages dont l’expressivité naturelle nous rappelle qu’aucune autre partie du corps ne possède autant le pouvoir d’évoquer à la fois l’individualité des êtres et ce qui s’exprime en eux d’universel. 

Le visage humain a été le coeur d’interventions plastiques depuis des temps très anciens, dans des cultures et sur des territoires très différents. Le thème du visage transformé, reconstruit ou réparé occupe un champ chronologique et disciplinaire vaste. C’est pour cette raison que le musée départemental de Préhistoire d’Île-de-France donne la parole à des spécialistes de domaines aussi variés que la philosophie, la sociologie, la médecine, l’ethnologie ou la thanatopractie pour tenter d’approcher ce paradoxe du visage humain, matériau vivant de pratiques datées et localisées, qui demeure malgré tout atemporel et « a-culturel ».

<p style=margin: 0px; font-size: 29px; font-family: 'Helvetica Neue'; color: #d8a488;><span style=letter-spacing: -0.6px;>Le Visage humain remodelé</span></p>
<div><span style=letter-spacing: -0.6px;><br /></span></div><p style=margin: 0px; font-size: 29px; font-family: 'Helvetica Neue'; color: #d8a488;><span style=letter-spacing: -0.6px;>Le Visage humain remodelé</span></p>
<div><span style=letter-spacing: -0.6px;><br /></span></div><p style=margin: 0px; font-size: 29px; font-family: 'Helvetica Neue'; color: #d8a488;><span style=letter-spacing: -0.6px;>Le Visage humain remodelé</span></p>
<div><span style=letter-spacing: -0.6px;><br /></span></div><p style=margin: 0px; font-size: 29px; font-family: 'Helvetica Neue'; color: #d8a488;><span style=letter-spacing: -0.6px;>Le Visage humain remodelé</span></p>
<div><span style=letter-spacing: -0.6px;><br /></span></div><p style=margin: 0px; font-size: 29px; font-family: 'Helvetica Neue'; color: #d8a488;><span style=letter-spacing: -0.6px;>Le Visage humain remodelé</span></p>
<div><span style=letter-spacing: -0.6px;><br /></span></div>